Frais !

La cuisine de Fred.

20 juin 2005

J'ai faim !

"J'ai faim !"... c'est ce que me criait mon bloug ce matin, au réveil... Ben oui quoi, je rien à manger depuis jeudi dernier... il a des raisons de se plaindre le pauvre ! Et puis avec les vacances qui se profilent il va y avoir de grandes périodes de jeune très bientôt, alors j'ai intérêt à bien le nourrir cette semaine. D'ailleurs j'ai pas mal de truc dans ma besace.

Aujourd'hui je vous propose un repas doménical que j'espère pas trop chiant (c’est malheureusement souvent l’adjectif qualifiant principal d’un déjeuner du dimanche… et je sais que certains y sont allergiques) mais quand même un peu lourd, histoire d'être vraiment prêt pour la sieste juste après !

chou_pdt

Au menu donc : Pintade à l'estragon et au chou nouveau puis Riz au lait. Très classique, très très classique même ! Mais je vous en prie, restez assidus, il y a quand même des petites pointes de modernités dans la recette qui permettrons de revisiter ces goûts, ô combien connus !

Pintade à l’estragon à l’embeurrée de chou nouveau

pintade_estragon_chouIngrédients (pour 4 personnes)
1 pintade
1 chou nouveau
8 pommes de terre nouvelles
1 botte d’estragon
Sel, poivre du moulin
75g de beurre
10 cl d’huile d’olive

1- Préparez la pintade (n’oubliez pas de retirez les abats s’il sont à l’intérieur de la bête) : salez et poivrez l’intérieur puis ajoutez 4, 5 branches d’estragon. Faîtes cuire à four chaud (

270°C

) à la broche si vous en avez une pendant environ 1h/1h15 selon la taille de la bête (compter 25-30 minutes par livre).
2- Pendant ce temps occupez vous du chou. Effeuillez le chou délicatement en enlevant le trognon au fur et à mesure, gardez les belles feuilles non abîmées, lavez-les. Faîtes bouillir une grande quantité d’eau salée. Faîtes blanchir les feuilles 2 minutes dans l’eau bouillante, puis égouttez les et refroidissez les immédiatement dans de l’eau froide (voire glacée). Ne laissez pas tremper trop longtemps mais sortez les feuilles dès qu’elles sont froides. Essorez les bien. Enlevez la côte centrale, coupez les feuilles en 2 dans la longueur, superposez toutes moitiés de feuilles. Coupez ce tas en lanières plus ou moins fines selon votre envie (cf photo au dessus).
3- Lavez les pomme de terre et disposez les dans votre cuit vapeur avec des branches d’estragon par-dessus). Salez.
4- 15 minutes avant la fin de cuisson de la pintade, faîtes cuire vos pommes de terre à la vapeur. Mettez 75g de beurre dans une sauteuse et faîtes le fondre. Ajoutez les lanières de chou et faites les sauter à feu moyen jusqu’à ce que toute l’eau de végétation soit évaporée. Le chou doit rester croquant et donc ne doit pas être trop cuit (la cuisson dure environ 10 mn) cela évitera au chou de prendre l’odeur si caractéristique qui déplaît tant.
5- Sortez la pintade du four et laissez la reposer sur la porte au chaud. Jetez la graisse du plat (ou de la lèche frite si vous avez opté pour une cuisson à la broche) et déglacez avec de l’eau. Faîtes bien fondre tous les sucs de cuisson, puis mettez tout dans une casserole ? Faîtes réduire à demi glace (presque la consistance d’un sirop). Montez à l’huile d’olive : versez un mince filet d’huile d’olive dans la casserole hors du feu tout en fouettant énergiquement.
6- Découpez la pintade et servez le tout sur assiette. Au dernier moment, ajoutez la sauce.

chou_nouveau2Le chou nouveau (dit aussi chou pointu) dès qu'il est débarassé de ses grandes feuilles extérieures d'un vert sombre, ressemble à un gros coquillage. Il a un petit goût sucré et se déguste pas trop cuit. C'est la saison ! profitez-en pour le goûter et vous réconcilier éventuellement avec ce légume excellent !

N'hésitez pas à monter vos sauce à base de sucs de viande déglacés (ou de fonds de viande) avec de l'huile d'olive plutôt qu'avec du beurre. La consistance sera la même et vous ajouterez une petite note méditerranéenne à vos plat qui gagneront aussi en légèreté.

Riz au lait à la vanille

riz_au_laitIngrédients (pour plein de petits et grands gourmands)

160g de riz rond (j'ai utilisé du riz arborio)
1l de lait entier
80g de sucre
2 gousses de vanille

Cette recette diffère au niveau préparation de celle présentée ici... à vous de choisir votre préférée !

1- Mettez le riz et le lait froid dans une casserole. Faîtes bouillir sur feu moyen.
2- Quand le mélange bout ajoutez le sucre et les graines des 2 gousses de vanille. Laissez cuire jusqu'à absorption presque complète sur feu doux. Le mélange doit rester crémeux.
3- Réservez dans un saladier au frais.

Retrouvez un petit goût d'enfance avec ce riz au lait fortement parfumé en vanille ! Evitez de le laisser à portée de cuiller des gourmands !

A très bientôt,
Fred

PS : Pour éviter que le dessus de la crème en contact avec l'air ne durcisse et ne fasse une "croûte" vous pouvez au choix : passer un petit morceau de beurre sur toute la surface ou disposer un morceaux de film transparent en contact avec la crème.

Posté par FredKitchen à 11:53 - Viandes - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    au four

    pour le riz au lait ( mon mari adore, moi un peu mons, mais on s'adapte ! ) je le cuis tout doucement au four.
    Depuis que j'ai découvert ton blog, j' y viens presque tous les soirs ... Continue, on aime !

    Posté par cicine, 20 octobre 2006 à 20:21
  • moi aussi j'ai faim

    Posté par Marie, 20 juin 2005 à 12:02
  • Quel menu!

    Pour le coup, tu m'as donné une de ces faims!

    Posté par Elvira, 20 juin 2005 à 13:47
  • pour le riz au lait, y a une raison de ne mettre que les graines de la gousse de vanille ? moi j'opère une coupe longitudinale dans la gousse et la met dans le lait toute entière (et c'est plus facile de la retirer ensuite, tu fais comment avec tes graines à la fin ?)

    pendant que je suis là, j'aime bien le blanc hopital (ou cantine) du lieu, ça met en valeur les couleurs fraiches et nettes de tes photos de mets et de produits.

    Posté par tirui, 20 juin 2005 à 23:16
  • Miam !

    si tu nous dévoilais d'où tu tiens tes fameux tours de main en répondant aux petits questionnaires qui circulent actuellement sur la blogosphère ? Allez, au boulot, Fred ! http://saveursmexicaines.blogspot.com/2005/06/allo-cest-pour-un-sondage.html

    PS : au fait, tes sablés bretons sont trop bons ! Les pauvres n'auront vécu chez moi que quelques heures...

    Posté par laurange, 21 juin 2005 à 04:53
  • aaaaaargh la pistache m'a tuée

    elles étaient prévenues mais mes papilles ont eu du mal à le croire. c'est pour les 40 ans de Jérôme (l'Italien qui donne des recettes de blettes dans le blog) que j'ai eu le suprême honneur de découvrir les sablés précieux, les doigts de fée croquants et les glaces à tomber de Fred. la pistache onctueuse, la menthe toute fraîche et ses pépites gourmandes... c'était il y a deux semaines et je ne m'en suis pas encore remise. Berti quoi? non, rien à voir. Mieux que Berthillon, mieux que Francis Théron. Du grand art.

    Posté par carotte, 21 juin 2005 à 10:21
  • Ah le riz au lait... c'est un vrai dessert nostalgique parfait pour un dimanche!
    J'aime particulièrement ta recette au riz arborio.

    Posté par Anne, 21 juin 2005 à 11:39
  • Marie, Elvira : soyez les bienvenues à ma table ! Comme d'hab !
    TiRui : Dans la vanille ce sont les graines qui portent toute la saveur. Autant le léger parfum des gousses n'apporte rien au parfum du plat, autant il sera parafit pour aromatiser du sucre et faire ainsi du sucre vanillé à pas cher !
    Maurange : j'y travaille, Mercotte me l'a envoyé hier, mais il faut trouver le temps de paufiner les réponses comme une bonne recette !
    Carotte : tout simplement... merci pour tous ces compliments !
    Anne : oui je trouve que le riz au lait mérite d'être redécouvert et pourquoi pas avec du riz Italien, qui change du riz rond qui colle (un peu trop souvent) !

    Merci toujours pour vos commentaires,
    A bientôt,
    Fred

    Posté par Fred, 21 juin 2005 à 23:57

Poster un commentaire