Frais !

La cuisine de Fred.

07 octobre 2009

À la bonne heure

Ce n'est pas toujours facile s'approprier une nouvelle recette de cake et du coup je tourne toujours autour des quelques classiques qui hantent les pages de mon carnet. Ne vous méprenez pas, je sais bien qu'il existe mille et une recettes un peu partout, mais je veux dire que j'ai du mal à sortir des sentiers bien battus, des cakes ressassés des millions de fois, ceux que je maitrise sur le bout des doigts et avec lesquels je suis rarement déçue (mais rarement étonnée aussi).
J'en ai testé pas mal au cours des ans mais je ne sais jamais à l'avance lequel va finir classé dans les classiques de la maison. Je ne sais pas trop pourquoi certains restent et d'autres se font oublier... La difficulté à avoir les ingrédients sous la main fait partie, sans aucun doute, du processus d'élimination, mais pas que !! Mystère, mystère...
En tous cas celui là sera certainement refait car j'ai toujours les petites graines noires sous la main (allez donc savoir pourquoi, j'en utilise rarement ^^) et en plus il est délicieux. Je vous dirai, si un jour il finit sur une page du fameux carnet Moleskine tout usé que je trimballe partout (au passage, la couverture du mien est toute flinguée, et ce quasiment depuis le début. C'est pas sensé durer des générations ces trucs ??) :D


poppy_cake

Cette recette vient du  Gourmet magazine de Septembre 2009. Vous trouverez la version originale ici en anglais. J'ai juste traduit pour les non anglophones :) c'est pourquoi les mesures sont en "cups". J'ai la chance d'avoir une amie qui m'a ramené un super ensemble des US (merci Em !!)... mais vous pouvez en trouver facilement dans le commerce ou bien sur internet (ici par exemple). Toutefois, si vous voulez faire ce cake sans, la mesure "cup" correspond approximativement à un verre à moutarde, quant aux teaspoons, c'est à peu près 1/2 cuillère à café !

Cake au pavot et à la vanille
Ingrédients
2 cups de farine
1/4 cup des graines de pavot
3/4 teaspoon de levure chimique
1/2 teaspoon de sel
1/2 gousse de vanille fraîche
200 g de beurre ramolli (mais pas fondu)
1 1/2 cups de sucre
3 oeufs, à température ambiante ou réchauffés dans de l'eau tiède pendant 10 minutes
1/2 cup de crème liquide

1- Fouetter le beurre avec le sucre et les graines de vanille pendant environ 3 minutes (le mélange doit devenir mousseux).
2- Faire préchauffer le four à 165°C. Tamiser la farine et la levure. Ajouter les graines de pavot.
3- Mélanger les œufs avec le sel. Battre légèrement et laisser le sel se dissoudre. Cela évitera les petits points blancs sur la surface de la croûte après la cuisson !
4- Ajouter un tiers des œufs et un tiers du mélange sec au beurre. Mélanger rapidement et recommencer jusqu'à épuisement des ingrédients. Ajouter enfin la crème liquide. Veillez à ne pas trop mélanger, c'est ce qui rend la croûte épaisse et sèche !
5- Faire cuire pendant environ 1h, 1h 15. Vérifier la cuisson régulièrement avec une pique. Elle doit ressortir propre.

 

Dans la recette originale, ce cake est servi avec une compote de fruits appelés pruots (c'est un hybride, créé à partir d'une prune et d'un abricot -on dirait prucot en français alors ?). Bien entendu, j'en ai pas trouvé dans mes contrées lointaines. J'avoue que je ne savais même pas que cela existait... mais que font les foodista dignes de ce noms ??!! Du coup à la place, j'ai fait une traditionnelle (quoique délicieuse) compote de quetsches et de reines claudes, sucrée à 10% et dans laquelle j'ai recyclé la gousse de vanille égrainée restant de la recette du cake. Mais miam quoi !!!!

 

Bon, j'ai été assez bavarde aujourd'hui... mais c'est un peu pour me rattraper d'être si peu présente depuis quelques temps ! À bientôt j'espère !

 

Frédérique.

Posté par FredKitchen à 16:41 - Pour le goûter - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 septembre 2009

Nouvel Atelier Maggi !!!

Invit_v3

Et voilà le retour des ateliers Maggi, cette fois autour des toutes nouvelles coupelles Maggi Cœur de bouillon.


A l'atelier du 14 octobre 2009 Adèle, Dorian, Requia et moi-même iront leur faire leur fête.  Inscrivez vous vite vite vite, le premier seulement pourra venir suer avec nous et... goûter !

Posté par FredKitchen à 18:35 - Commentaires [14] - Permalien [#]

08 septembre 2009

Pince moi, je rêve !

La maison est bien tenue, les coussins du canapé bien alignés, l'inox brille dans ma cuisine et la cravate de Monsieur était bien droite ce matin en partant au travail. Mes petits escarpins noirs sont bien cirés, les lits bien tirés et les oreillers bien gonflés. Je passe dans un miroir et je remets une mèche rebelle à sa place. Il est 16h15, ma petite voiture noire m'attend devant la maison, pas un grain de poussière ne vient ternir sa belle peinture noire brillante. Les enfants m'attendent sagement devant l'école, leurs cheveux disciplinés ondulent au gré d'une petite brise. A la maison les attendent un bon verre de lait (Bio) et une pâtisserie maison. Le repas de ce soir mijote déjà sur le fourneau... mmmmh une délicieuse odeur parfume déjà la maison.

bewitched_opening

...

Gloups, je suis sûrement en train de rêver. Ben oui, parce que dans la vie je ressemble plutôt à la mère de Lou... Mais j'vous jure, j'me soigne ! Regardez par exemple aujourd'hui : en passant dans la cuisine pour aller chercher les enfants, un petit cake trône sur le comptoir. Ah ! Vous faites moins les malins là hein ! et j'en suis  pas peu fière de mon petit cake. Et  pourtant, je vous promets, il m'a fallu pas plus d'un tout petit froncement de nez pour le faire celui là !

Mais chuuuut, faut pas le dire !

cake_noix_p_can

Cake aux noix de pécan

Ingrédients

125g de beurre bien mou
200g de sucre glace
150g de farine
3 œufs
1 cc de levure chimique
150g de noix de pécan
1 CS d'extrait de café

1- Mélanger le beurre et le sucre glace tamisé.
2- Ajouter un tiers de la farine tamisée avec la levure chimique avec 1 œuf, puis recommencer jusqu'à épuisement de la farine et des œufs.
3- Ajouter l'extrait de café et les noix de pécan grossièrement hachées.
4- Faire cuire 50 minutes dans un four préchauffé à 155°C (vérifier la cuisson en piquant avec une pique à brochette : elle doit ressortir bien sèche).
5- Laisser refroidir avant de déguster...

Avec un verre de lait bien frais... un délice !

A bientôt,
Frédérique.

Posté par FredKitchen à 19:02 - Pour le goûter - Commentaires [12] - Permalien [#]

17 juin 2009

Here comes the sun

...
un ange passe
...

(on peut même dire qu'il a pris son temps :D)

Que voulez-vous, je suis dehors, je profite du soleil, des odeurs, le nez au vent (c'est quand même un peu pour ça qu'on est venu ici j'vous avoue !) Et j'adore. Je ne pensais pas être une fille de la campagne, une fille d'extérieur, une fille de la chaleur... moi la citadine, élevée au sirop de la rue, qui ne jurait que par sa carte orange, les films improbables du Grand Pavois, le BHV et le trajet du 72 sur les quais. Eh bien, je me suis bien surprise ! Je ne me lasse pas de ce bleu, de ces verts, de ce chaud.
Bien sûr, je passe aussi du temps dans ma cuisine. Je vous ai même sauvé une petite part de ce petit truc bien sympatique :

gratin_courgettes

Gratin de courgettes, brousse et menthe
Ingrédients pour 4 personnes
Courgettes (4 ou 5 selon la taille)
3 oeufs
30cl de crème fraiche
QS Brousse
4 branches de menthe
Sel, poivre

1- Préchauffer le four à 165°C. Laver et essuyer les courgettes. Couper les extrémités et détailler les courgettes en tranches très* fines à l'aide d'une mandoline ou de la lame d'une râpe à légume.
2- Mélanger les œufs et la crème, saler, poivrer. Dans des plats à œufs ou à crème brûlée (grand diamètre) disposer les rondelles de courgette en rosace en veillant à les superposer mais à ne faire qu'une seule couche de légumes. Parsemer de petits morceaux de brousse et de feuilles de menthe effilées. Verser l'appareil aux œufs et cuire pendant 30-40 minutes au four préchauffé.
3- Servir tiède ou froid avec du jambon cru.

Dégustez en terrasse avec un petit rosé bien frais... et pensez à moi !!!

A la prochaine !
Frédérique

*J'insiste sur la finesse des tranches de courgettes. Elles ne doivent pas faire plus de 1 ou 2 mm... sinon : eau garantie dans votre gratin et risque important que le légume ne soit pas cuit !

Posté par FredKitchen à 18:25 - Légumes - Commentaires [21] - Permalien [#]

08 mai 2009

Association de malfaiteurs

"Constitue une association de malfaiteurs tout groupement formé ou entente établie en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériels, d'un ou plusieurs crimes ou d'un ou plusieurs délits"

J'crois qu'c'est clair ! Allez hop, dans l'fourgon vous 3, et on ne lambine pas.... non mais !

Ça devait arriver de toutes façons. Quand un poulet, une morille et un bouteille de vin jaune se croisent, on ne peut vraiment pas leur faire confiance, foi de Fred !

Poulet_morille_vin_jaune

Poulet au vin jaune et aux morilles
Ingrédients (pour 4 personnes)
1 poulet fermier pas trop gras
50g de morilles sèches (ou 400g de fraiches)
1 grosse échalote
Beurre, huile neutre (type tournesol)
1 verre de vin blanc d'Arbois typé Savagnin (mélange Chardonnay/Savagnin) ou de vin jaune si vous êtes très riche !
25cl de crème fraiche liquide
2 CS de crème fraiche épaisse
Sel, poivre

0- Si vous utilisez des morille sèches, les faire les tremper dans de l'eau tiède jusqu'à complète réhydratation. Égoutter et filtrer l'eau de réhydraration (très parfumée) obtenue pour une utilisation ultérieure. Réserver les champignons.
1- Découper (ou faire découper par votre boucher) votre poulet en 4 morceaux : 2 suprêmes et 2 cuisses. Concasser les parties restantes du poulet à l'aide d'un grand couteau.
2- Faire revenir les os de poulet dans un mélange de beurre et d'huile bien chaud. Quand les os ont bien rendus tous leurs sucs déglacer avec le vin. Filtrer et réserver. Cette étape permet d'obtenir un "simili" fond de poulet qui va donner saveur et consistance à la sauce. Elle est facultative !
3- Faire revenir l'échalote hachée dans une petite casserole dans du beurre. Quand les échalotes sont transparentes, stopper la cuisson et réserver.
4- Faire revenir les morceaux de poulet dans une cocotte dans un mélange de beurre et d'huile. Saler, poivrer. Les faire dorer sur toutes les faces pendant environ 20 minutes. Déglacer avec le liquide obtenu en 2 (ou juste avec le vin si vous avez sauté l'étape 2) et ajouter les échalotes, la crème fraiche liquide et les morilles. Finir la cuisson du poulet à feu doux.
5- Retirer les morceaux de poulet et les conserver au chaud. Rectifier la consistance de la crème en redonnant un bouillon puis ajouter au fouet et hors du feu la crème épaisse restante. Rectifier l'assaisonnement.
6- Servir bien chaud accompagné, par exemple, de polenta crémeuse !

Si c'est pas malheureux quand même : c'est un crime d'être aussi bon !
A très bientôt,
Frédérique.

PS : il y avait donc bien des morilles dans mon jardin, dans mon allée de gravier pour être même plus précise ! Bon, elles n'avaient pas un goût exceptionnel, mais avec du Savagnin, même un champignon de Paris pourrait se prendre pour une morille ! Après s'être rassuré sur la non ressemblance éventuelle de ce chapignon avec aucun de ses congénère toxique... a nous les petites poêllée ! La meilleure association selon moi restant tout de même morilles/ris de veau... mais qui ne plait pas forcément à tous les palais (pour une recette franchement délicieuse regardez par ici, clic ) !

Posté par FredKitchen à 10:00 - Commentaires [14] - Permalien [#]


06 mai 2009

Tiens, un petit cadeau !

Mon jardin est décidément plein de surprises !

morilles

... petit teasing avant la recette :)
A bientôt,
Frédérique.

Posté par FredKitchen à 14:51 - Commentaires [14] - Permalien [#]

24 mars 2009

Du neuf avec du vieux

C'est le printemps. On range, on nettoie, on jette, on recycle... on fait place nette !

Faire du vieux avec du neuf, c'est une bonne idée à cette saison et comme il me restait quelques vieilles bananes, recyclons-les au lieu de les jeter au compost !

banana_bread

Pain de bananes
Ingrédients
300 g de bananes ultra mures (limites à jeter)
50g de beurre
3 grosses CS de purée d'amande
200 g de sucre complet (ou cassonade)
2 œufs
100 g de noix (ou de noix de Pécan)
1/2 sachet de levure chimique
280 g de farine semi complète (T110)
1 pincée de sel
1/2 cc de noix de muscade râpée
1 cc de zeste de citrons hachés très fins
QS demi cerneaux de noix

1- Préchauffer le four à 170°C. Mélanger le beurre (en pommade) avec la purée d'amandes, le sucre et le sel. Ajouter les bananes écrasées, les noix grossièrement hachées et le zeste de citron.
2- Tamiser la farine avec la levure. Ajouter la noix de muscade en poudre.
3- Ajouter au premier mélange  un œuf et la moitié des poudres, mélanger rapidement puis ajouter le dernier œuf et le reste des poudres. Mélanger et verser ans un grand moule à manqué.
4- Faire cuire environ 50 minutes* (une lame de couteau piquée au centre doit ressortir propre). A la sortie du four, démouler et laisser refroidir.
5- Préparer une glace royale (sucre glace + qq gouttes de jus de citron + eau pour que le mélange ait la consistence de la crème liquide) et la couler sur le gâteau. Décorer avec des demi cerneaux de noix.

Notes : Si, à la base, cette recette est tout ce qu'il y a de plus tradi (il me semble que je tiens la recette originale de l'école de cuisine que j'ai faite), je l'ai pas mal "twistée" pour lui donner un petit air "rustique", qui lui convient bien, en remplaçant la farine blanche par de la semi-complète et le sucre par du rapadura (dont le petit goût caramélisé se marie bien au goût de la banane assez prégnant). Et j'ai aussi pensé à utiliser de la purée d'amandes ! Yeah moi ! Mais je ne vous cache pas que c'est assez fortuitement que cette idée m'est venue :  j'avais testé il y à quelques temps le fameux gâteau au citron à tomber par terre de Clea (qui est absolument délicieux), et je me suis souvenue que cette recette ne comportait pas de beurre mais que le résultat était tout à fait moelleux et pas du tout "étouffe chrétien". Comme il ne me restait presque plus de beurre, j'en ai substitué une partie par de la purée d'amande complète (il m'en restait de la dernière fois). Le résultat est parfait : moelleux et pas trop gras ! Bien entendu, ça serait dommage de se priver d'un bon gâteau, alors si vous n'avez pas de purée d'amandes mettez 140 g de beurre en tout.

A très bientôt,
Frédérique.

*attention à vérifier de temps en temps la couleur du gâteau en cours de cuisson, ce temps a déjà été trouvé trop long chez certains.

Posté par FredKitchen à 19:22 - Pour le goûter - Commentaires [26] - Permalien [#]

12 mars 2009

Spring-sprang-sprung : revue de détails

Bourgeons

Mmmmh, la température se radoucit, l'air est chargé d'une petite odeur d'humus, les insectes reprennent leurs vols bourdonnants... le printemps n'est pas loin. On s'occupe au jardin, on profite du soleil et on boit frais à Rognes (!!) en écoutant une reprise inattendue mais pas mal de saison :

Pas de recette, juste quelques détails de la reprise d'activité au jardin. La douceur est enfin revenue après un hiver rude pour la région. Et aussi (en haut à droite de la mosaïque) la petite dernière de ma cuisine : une table pour les repas en famille !!! Eh oui, enfin le sol ne croustillera plus que dans la cuisine (mais non, mars c'est pas trop tard pour les vœux pieux ^^).

A bientôt,
Frédérique.

Posté par FredKitchen à 16:27 - Au jardin - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 janvier 2009

Bombance ou pénitence (choisi ton camp camarade)

Aujourd'hui, je suis au regret de vous annoncer une très, très, très mauvaise nouvelle. C'est un fait : les fêtes sont passées (je vous ai même laissé un peu de rab, au cas où vous auriez fêté les rois n-mille fois) et vous n'y pouvez rien (soupir). Il semblerait même que ce soit l'heure de se "purifier", l'heure de la détox. C'est pas moi qui le dit... il suffit de tapoter "détox" sur votre moteur de recherche préféré... et hop environ  23 900 000 hits. Ah bah dîtes donc... les fêtes, ça encrasse, hein !

m_tre_rubanJe ne vous cacherai pas que je trouve que ces pratiques de soit-disant purification du corps ressemblent à s'y méprendre à un acte de contrition. On aurait donc fauté (ne nous serine-t-on pas à longueur de journée qu'il faut manger équilibré, en quantité raisonnable, moins sucré, moins salé, moins gras...) et on devrait donc expier !! Ahahaha !! Faudrait voir à pas perdre le CONTRÔLE de son corps mes petit amis !

Vous vivez depuis un bout de temps sur Mars ?  Vous ne lisez jamais, ô grand jamais, la presse grand public ? Vous n'avez jamais entendu parler de détox ? Alors, j'espère que vous aimez l'eau tiède !! Allez donc jeter un œil ici (clic) ou bien ici (clic)* pour en avoir une petite idée. Ou ici (clic), avec plus d'humour.

Bien entendu, mes détracteurs pourront à loisir évoquer mon tour de taille plus que généreux pour faire revenir quelques brebis égarées dans le droit chemin. Comme ils brandiront l'argument SANTÉ, on aura  du mal challenger leurs préconisations (c'est pourtant ce que fait le GROS au quotidien... mais pourquoi cette information là, n'est-elle pas mieux relayée ?).

Bon, j'ai fini de râler (pour aujourd'hui)... et dans ma grande bonté vu que je vous ai déjà annoncé une très, très, très mauvaise nouvelle, eh bien je vais tâcher de me rattraper en vous donnant ça (ça vous fera pas maigrir, mais vache ! qu'est-ce que c'est BON) :

Gratinee_oignons

Ma gratinée à l'oignon

Ingrédients (pour 4 personnes)

1kg d'oignons moyens (moi j'aime bien prendre des oignons doux, genre Cévennes ou Roscoff)
1 CS de farine
20 g de beurre
5 ou 6 branches de thym
1l de fond blanc de poulet (ou bouillon de poule)
Sel, poivre
Pain rassi (miam avec un pain au levain)
Emmenthal râpé

1- Dans une cocotte, faire revenir les oignons finement émincés dans le beurre. Quand il sont légèrement caramélisés, saler, poivrer et singer (saupoudrer de farine). Faire revenir un peu la farine et ajouter le fond blanc de poulet et les branches de thym.
2- Couvrir et laisser bouillonner tranquillement pendant 1h30. Pendant ce temps, réduire le pain rassi en croutons.
3- Goûter et rectifier l'assaisonnement. Dans des bols individuels, servir la soupe à l'oignon, recouvrir de croutons et d'emmenthal râpé. Passer sous le grill une dizaine de minute et servir !!

Et si éventuellement vous ajoutez une petite cuillère de crème fraîche épaisse dans une petite incision pratiquée dans la crouté gratinée... Hmmmmmmmmmmm délicieux !

A bientôt,
Frédérique.

* j'ai piqué ce lien à l'excellent et très pointu blog d'Estérelle.

Lectures studieuses : un article sur le sujet des produits labellisés "Détox" à lire sur le site du Monde, et une présentation assez complète sur le site Doctissimo.

Posté par FredKitchen à 20:12 - Commentaires [18] - Permalien [#]

23 janvier 2009

Retour de l'être aimé...

Bon alors chose promite, chose dute. Voici la suite de la poupoule... celle qui fera revenir l'être aimé etc..

On a donc une poule, du bouillon et des légumes bien cuits. Il ne nous reste plus qu'à ajouter un peu de douceur à tout ça !!

poule_au_pot2

Riz Poulette ( à faire à la dernière minute !!!)
Ingrédients pour 4 personnes
240g de riz (moi j'aime bien utiliser du riz italien type carnaroli)
Bouillon de poule bouillant
Le jus d'1/2 citron
1 grosse CS de crème fraîche épaisse
1 branche de thym
1 CS d'huile d'olive
Sel, poivre

1- Faire revenir le riz dans l'huile d'olive à feu doux jusqu'à ce qu'il devienne "nacré". Ajouter le jus de citron, saler et poivrer.
2- Ajouter 2 louches de bouillon bouillant et pratiquer comme pour un risotto : remuer constamment jusqu'à ce que tout le bouillon soit absorbé et recommencer jusqu'à ce que le riz soit cuit.
3- Ajouter alors la cuillère de crème juste avant le service.

Note : vous pouvez ajouter des petits cubes de carottes et des champignons si vous le voulez :)

Et puis, last but not least : la sauce !!! Alors je vais en faire hurler quelques uns, car je ne fais plus de vraie sauce poulette (je vous donne quand même la façon de faire avec jaune d'œuf), car j'aime bien en faire plus afin d'en garder un peu pour les restes de poule du lendemain (avec la liaison à l'œuf, c'est quasi mission impossible à réchauffer). Et puis libre à vous de faire autrement... perso je trouve ça tout aussi bien (et vous pouvez me faire confiance, je suis en général une ayatollah des versions tradi...).

Attention, je fais cette recette à l'œil... c'est difficile donc d'indiquer précisément les proportions.

Sauce Poulette des tricheuses
Ingrédients

15g de beurre
2cc de farine
Bouillon de poule (environ 3 louches)
1 CS de crème fraîche épaisse
1/2 jus de citron

1- Faire fondre le beurre dans une casserole. Quand il est noisette, ajouter la farine et bien faire cuire en mélangeant vigoureusement au fouet (au moins 1 minute). La farine va perdre son goût.
2- Ajouter du bouillon de poule tout en fouettant. Ajouter le jus de citron, laisser bouillonner au moins 3 minutes pour finir de cuire la farine. La sauce soit avoir la consistance d'une crème anglaise.
3- Ajouter la crème. Servir aussitôt.

(si vous voulez la faire dans les règles de l'art : Mélanger 1 jaune d'œuf avec le jus de citron, faire cuire la farine dans le beurre, ajouter le bouillon laisser bouillonner 3 minutes, puis ajouter la crème, redonner un bouillon. Hors du feu ajouter en fouettant le mélange œuf/citron, la sauce doit épaissir. Surtout ne faire pas recuire au delà de 85°C)

Mmmmh... comme dirait mon fils : c'est cro-cro bon ! Foi de Marabout'Fred !!

A bientôt,
Frédérique.

Posté par FredKitchen à 09:00 - Commentaires [13] - Permalien [#]


  1  2  3  4  5    Fin »